La vaccination

Comme vous le savez, nous sommes obligés de faire vacciner nos enfants contre 3 maladies : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. ( DTP)

Lorsque Crapulette est née, je ne me suis pas posée de questions. Puis, à ses 2 mois, mon médecin a prescrit, sans me donner plus d’indications que ça, deux vaccins à mon fils. Moi, bête et disciplinée, je suis allée les chercher à la pharmacie, sans me poser plus de questions que ça .

Puis, vient le jour de la vaccination. C’est à la pmi que je m’étais rendue. Le médecin a pris le temps de m’expliquer. Et il a évoqué le vaccin hexavalent, comprenant donc l’hépatite B. Et là, ça a fait tilt.

Le vaccin contre l’hépatite B nous est interdit. A moi, à mon fils et à mes futurs autres enfants ( s’il y a). Ma famille compte trop de cas de sclérose en plaques pour prendre le moindre risque. Même si on me rabâche sans cesse qu’il n’y a pas de correlation entre ce vaccin et la maladie. N’empêche que des centaines de parents en France, portent plainte contre l’état et contre des labos parce que ce vaccin a détruit leur vie.

Même si on me prouvait par A+B que le vaccin est inoffensif, je ne vaccinerais pas mon fils. Je refuse de prendre le risque de voir ma Crapulette devenir handicapé. Hors de question de risque de gâcher nos vies.

Alors, j’aurais dû vacciner mon fils à ses 11 mois. Sauf que ce vaccin n’est plus fabriqué. On ne m’a trouvé aucune autre solution. Donc je suis contrainte d’attendre qu’il soit à nouveau fabriqué. En attendant, je suis un peu une hors la loi. Jusqu’à quand? Seul l’avenir nous le dira.

En attendant, je suis en colère.

En colère contre les labos qui préfèrent commercialiser des vaccins plus chers au profit parfois de la santé de nos petits bouts.

En colère contre l’Etat, qui ne nous permet pas d’avoir le choix.

En colère parce qu’il n’y a que 3 vaccins obligatoires mais qu’il est impossible de vacciner nos enfants avec uniquement ces 3 vaccins.

En colère parce que je veux vacciner mon fils contre ces 3 maladies qui sont très graves, mais je ne le peux pas.

J’espère que le gouvernement tapera du poing et fera en sorte que l’on puisse avoir le choix entre plusieurs vaccins différents. Que les médecins prennent le temps d’expliquer aux parents contre quoi ils vont vacciner leurs enfants. Que l’on puisse protéger nos enfants sans les faire risquer de devenir des légumes.

Croisons les doigts, peut-être qu’un de ces jours, nous pourrons choisir quel vaccin utiliser ou non… Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir non??

 

Et vous, vous êtes aussi en galère avec cette pénurie de vaccin??