Ma valise pour la maternité

Demain, je passe la barre des 38 semaines, il est alors plus que temps de terminer ma valise pour la maternité! C’est toujours un vrai casse tête. Peur de trop en prendre ou de manquer, ne pas savoir si on aura trop chaud ou trop froid, ne pas savoir combien de temps durera notre séjour sont autant de points qui accentuent le stress déjà présent à ce stade de la grossesse.

Voici ce que j’ai mis dans ma valise pour moi et ma fille. Ce n’est pas du tout LA VALISE à absolument avoir, mais c’est un exemple.

20171006_165615

Je vous rassure tout de suite, le chat n’est pas obligatoire! Il prend d’ailleurs bien trop de place !

Dans un premier temps, la valise pour maman 

  • 1 écharpe de portage + 1 sling ( pas sur la photo le sling) pour porter bébé dès la maternité
  • Des serviettes hygiéniques spéciales maternité ( ce n’est pas le cas de celles-là, elles vont arriver sous peu. Je les prends bio car je ne supporte pas les serviettes du commerce)
  • De quoi hydrater mes tétons puisque je compte allaiter ( Lanoline pure bio et coquillages d’allaitement. Je prévois également de prendre des coussinets d’allaitement afin de protéger mes vêtements des fuites)
  • Des culottes ( le must du glamour je l’avoue!).J’ai pris des culottes filets et aussi des culottes en coton ( 1 taille de plus que ce que je mets d’habitude pour laisser la place aux gigantesques serviettes )
  • Une trousse de toilette avec gel douche, shampoing, gel intime – le tout bio – je vais acheter aussi une brosse à dent et du dentifrice et j’ajouterai à la dernière minute ma brosse à cheveux et mon maquillage.
  • Des vêtements : 2 t-shirts d’allaitement, 4 débardeurs ( dont 2 d’allaitement), 1 robe d’allaitement, 3 leggings, 1 pantalon souple, 1 jean pour la sortie, 1 gilet.
  • 4 serviettes de toilettes ( 2 grandes et 2 petites)

 

 

La valise de bébé

 

 

Je suis partie du principe que le séjour devrait durer 3 jours, comme un bébé peut régurgiter beaucoup, faire des cacas explosifs, il faut prévoir plusieurs rechanges ( je me suis retrouvée à court de body pour mon fils alors là, j’ai pris les devants).

La valise de bébé se compose alors de :

  • 10 bodies
  • 1 cape de bain ( sachant qu’elle n’aura qu’un seul bain)
  • 5 bavoirs
  • 1 veilleuse ( pratique la nuit pour ne pas allumer la grande lumière de la chambre)
  • 2 tenues ( dont 1 pour la sortie )
  • 4 paires de chaussettes
  • 1 gigoteuse
  • 2 bonnets
  • Produits d’hygiène ( car je ne veux pas utiliser les produits donnés par l’hôpital -> mustella, bepanthen…)
  • Couches ( pour les mêmes raisons que les produits d’hygiène)

 

Ajoutez à cela :

  • 1 coque pour la voiture ( je vous invite à visiter le site de sécurange afin de vous assurer que votre coque ou siège auto est bien sécuritaire pour votre enfant)
  • 1 couverture spéciale coque ( avec des trous pour passer les sangles )

 

Le sac pour la salle de naissance

Il est utile de préparer un petit sac pour la salle de naissance afin de ne pas avoir à fouiller dans la valise pour chercher les premiers vêtements de bébé, un bouquin, un gâteau pour papa ou encore le brumisateur ( enfin surtout pour éviter au papa de foutre un bazar sans nom dans la valise ^^ ) .

Dans ce sac, je place alors :

  • La toute première tenue de bébé : 1 body, 1 pyjama, 1 gilet ( brassière en laine), 1 bonnet, 1 paire de chaussettes)
  • Des gâteaux / bouteille d’eau ou soda ou jus pour le papa
  • Un ou deux magasines et ou livres
  • Pourquoi pas un mp3 avec écouteurs pour se changer les idées ou s’évader
  • Les chargeurs des téléphones portables
  • 1 brumisateur ( idéal pour boire -> oui parce que souvent, on n’a pas le droit de boire pendant le travail- et pour se rafraichir un peu )

 

20171006_170241 (1)

Voici la toute première tenue de ma princesse. J’ai hâte de la voir dedans!!

 

Voilà pour la valise de la maternité. J’espère que ça aura pu vous aider !!

Maintenant, la petite n’a plus qu’à arriver. Nous sommes prêts et l’attendons de pied ferme! Nous avons vraiment hâte de la rencontrer et de commencer une toute nouvelle vie à 4 !

 

Education, punitions,où j’en suis?

J’ai envie de vous parler d’une chose qui me tient à coeur. De part ma formation et mes recherches personnelles, j’ai appris tout un tas de chose sur le développement de l’enfant. Je me sers de ces modules de cours au quotidien avec mon fils, ne serait-ce que pour comprendre certains de ses comportements. Et je vous assure, ça aide!!

Bienveillance

La bienveillance est mon mot d’ordre. Depuis la naissance de Crapulette, je veille à être la plus à son écoute possible. Ainsi, j’ai toujours pris soin de répondre à ses besoins les plus fondamentaux ( parmi eux se trouvent les besoins de manger, dormir, être changé, se sentir en sécurité physique et affective ).

On m’a souvent fait la remarque quant aux pleurs de mon fils. Lorsqu’il était tout petit, je ne le laissais JAMAIS pleurer. J’estimais que s’il pleurait, c’était forcément parce qu’il avait quelque chose. La bienveillance comment par là. Si on n’écoute pas son enfant, il ne nous dira plus rien. Or pour le bon développement affectif notamment, il est impératif que l’enfant puisse extérioriser ses émotions pour ensuite se voir être rassuré par l’adulte. C’est d’ailleurs ainsi que le bébé s’attache à ses parents. ( Attachement = sentiment de sécurité )

Maintenant que Crapulette est plus grand, j’essaye d’être calme et de lui expliquer les choses notamment qu’il n’a pas le droit de faire. C’est là que j’ai parfois le plus de mal. Il m’arrive de crier un peu, d’être un peu sèche avec lui. J’essaye au maximum de rattraper le coup en lui expliquant quelques minutes plus tard. Il s’agit là d’un apprentissage autant pour bébé que pour maman! Mais c’est très enrichissant!

 

Positiver

J’ai tellement entendu dans mon enfance puis mon adolescence que je n’y arriverais pas, que j’ai fini par le croire. Mon estime de moi-même en a pris un coup énorme. Je refuse que mon fils vive la même chose que moi. C’est pourquoi, je veille au grain.

Chez moi, je ne dis jamais à mon fils qu’il va tomber, qu’il va se faire mal, qu’il n’y arrivera pas… Ces mots sont interdits à la maison.
Au lieu de ça, je lui dis de faire attention, doucement. La différence n’est pas énorme me direz-vous, mais je vous assure, elle est bien là!
Par exemple: dire à un enfant  » non! Tu vas tomber! », l’enfant va, dans la plupart des cas, stopper ce qu’il était sur le point de faire et va se reposer sur l’adulte.
Alors que si on dit « attention, fais doucement », l’enfant ne va pas stopper. Il va veiller à faire doucement pour ne pas tomber. NUANCE!

Je souhaite plus que tout que mon fils acquiert une bonne confiance en lui, en ses capacités. C’est pourquoi, j’insiste sur les points positifs. Je le félicite et l’encourage énormément. S’il a besoin de moi, je l’aide avec plaisir, et sinon, je l’encourage à faire seul.

 

Punitions

Crapulette n’a que 16 mois. Je trouve qu’il serait grave de dire que je le punis! Il n’est plus un bébé mais il reste encore tout petit.  Il est dans la découverte de son monde, de son corps. Il apprend en nous regardant, en expérimentant et je pense que la punition n’a aucunement sa place là dedans.

Lorsqu’un tout petit fait une « colère » parce qu’il ne peut pas avoir ou faire quelque chose, le punir viendrait à lui dire  » non tu n’as pas le droit de ressentir de la colère, tu te tais et tu fais ce que je te dis ». En somme, on lui ordonne de se la fermer et de garder ses émotions pour lui. Or, en tant que parent, nous nous devons d’accueillir les émotions de notre enfant et de lui permettre de les exprimer.

Une punition « éducative » ne consiste pas en agissant sur le moment et à punir à tout va. Non. Une punition devrait être adaptée à l’âge, ne pas être en lien avec un des besoins fondamentaux ( manger, dormir, se laver, être en sécurité….), être en lien avec la bêtise commise ( proportionnelle ) etc…
Prenons l’exemple du « coin »: le coin est totalement contraire à tout ça. D’ailleurs pour moi mettre au coin un petit ( du tout petit au plus grand) est complètement inutile.

En bref, je ne suis pas pour les punitions, même si je ne dis pas que je ne punirais jamais mon petit. Certaines bêtises que l’enfant fait méritent d’être punies, mais une chose est sûre : punir un tout petit est complètement inutile et pas bienveillant du tout !

ATTENTION: je ne dis pas qu’il ne faut pas donner des limites, au contraire!!!

 

 


 

J’essaye tous les jours, d’être la plus bienveillante et positive possible. En tout cas, je donne de l’amour à en revendre à ma Crapulette et je fais de mon mieux avec les moyens du bord.

Il m’arrive de crier, de ne plus en pouvoir. Mais l’important, c’est de prendre du recul, se remettre en question et surtout, faire de son mieux avec amour!!!!