Ma valise pour la maternité

Demain, je passe la barre des 38 semaines, il est alors plus que temps de terminer ma valise pour la maternité! C’est toujours un vrai casse tête. Peur de trop en prendre ou de manquer, ne pas savoir si on aura trop chaud ou trop froid, ne pas savoir combien de temps durera notre séjour sont autant de points qui accentuent le stress déjà présent à ce stade de la grossesse.

Voici ce que j’ai mis dans ma valise pour moi et ma fille. Ce n’est pas du tout LA VALISE à absolument avoir, mais c’est un exemple.

20171006_165615

Je vous rassure tout de suite, le chat n’est pas obligatoire! Il prend d’ailleurs bien trop de place !

Dans un premier temps, la valise pour maman 

  • 1 écharpe de portage + 1 sling ( pas sur la photo le sling) pour porter bébé dès la maternité
  • Des serviettes hygiéniques spéciales maternité ( ce n’est pas le cas de celles-là, elles vont arriver sous peu. Je les prends bio car je ne supporte pas les serviettes du commerce)
  • De quoi hydrater mes tétons puisque je compte allaiter ( Lanoline pure bio et coquillages d’allaitement. Je prévois également de prendre des coussinets d’allaitement afin de protéger mes vêtements des fuites)
  • Des culottes ( le must du glamour je l’avoue!).J’ai pris des culottes filets et aussi des culottes en coton ( 1 taille de plus que ce que je mets d’habitude pour laisser la place aux gigantesques serviettes )
  • Une trousse de toilette avec gel douche, shampoing, gel intime – le tout bio – je vais acheter aussi une brosse à dent et du dentifrice et j’ajouterai à la dernière minute ma brosse à cheveux et mon maquillage.
  • Des vêtements : 2 t-shirts d’allaitement, 4 débardeurs ( dont 2 d’allaitement), 1 robe d’allaitement, 3 leggings, 1 pantalon souple, 1 jean pour la sortie, 1 gilet.
  • 4 serviettes de toilettes ( 2 grandes et 2 petites)

 

 

La valise de bébé

 

 

Je suis partie du principe que le séjour devrait durer 3 jours, comme un bébé peut régurgiter beaucoup, faire des cacas explosifs, il faut prévoir plusieurs rechanges ( je me suis retrouvée à court de body pour mon fils alors là, j’ai pris les devants).

La valise de bébé se compose alors de :

  • 10 bodies
  • 1 cape de bain ( sachant qu’elle n’aura qu’un seul bain)
  • 5 bavoirs
  • 1 veilleuse ( pratique la nuit pour ne pas allumer la grande lumière de la chambre)
  • 2 tenues ( dont 1 pour la sortie )
  • 4 paires de chaussettes
  • 1 gigoteuse
  • 2 bonnets
  • Produits d’hygiène ( car je ne veux pas utiliser les produits donnés par l’hôpital -> mustella, bepanthen…)
  • Couches ( pour les mêmes raisons que les produits d’hygiène)

 

Ajoutez à cela :

  • 1 coque pour la voiture ( je vous invite à visiter le site de sécurange afin de vous assurer que votre coque ou siège auto est bien sécuritaire pour votre enfant)
  • 1 couverture spéciale coque ( avec des trous pour passer les sangles )

 

Le sac pour la salle de naissance

Il est utile de préparer un petit sac pour la salle de naissance afin de ne pas avoir à fouiller dans la valise pour chercher les premiers vêtements de bébé, un bouquin, un gâteau pour papa ou encore le brumisateur ( enfin surtout pour éviter au papa de foutre un bazar sans nom dans la valise ^^ ) .

Dans ce sac, je place alors :

  • La toute première tenue de bébé : 1 body, 1 pyjama, 1 gilet ( brassière en laine), 1 bonnet, 1 paire de chaussettes)
  • Des gâteaux / bouteille d’eau ou soda ou jus pour le papa
  • Un ou deux magasines et ou livres
  • Pourquoi pas un mp3 avec écouteurs pour se changer les idées ou s’évader
  • Les chargeurs des téléphones portables
  • 1 brumisateur ( idéal pour boire -> oui parce que souvent, on n’a pas le droit de boire pendant le travail- et pour se rafraichir un peu )

 

20171006_170241 (1)

Voici la toute première tenue de ma princesse. J’ai hâte de la voir dedans!!

 

Voilà pour la valise de la maternité. J’espère que ça aura pu vous aider !!

Maintenant, la petite n’a plus qu’à arriver. Nous sommes prêts et l’attendons de pied ferme! Nous avons vraiment hâte de la rencontrer et de commencer une toute nouvelle vie à 4 !

 

Publicités

La prise de conscience

Lorsque l’on est maman, la remise en question est indispensable à mon sens pour bien éduquer un enfant. En effet, c’est lorsque l’on reste campé sur nos positions sans se poser de question que le danger guette.

Notre danger à nous était une mauvaise habitude adoptée depuis plusieurs mois, qui est pourtant un acte banal de nos jours de la vie familiale et quotidienne. Je dis danger car cette habitude a engendré des troubles du sommeil à ma Crapulette. Vous avez deviné de quoi il s’agit?

Un indice…. Une boîte noire avec des gens dedans, dans le salon –  Ca y est, vous y êtes?

Oui, il s’agit bien de la télé.

IMAG1363

Bien que j’étais informée des risques de l’exposition aux écrans des tout petits, cette habitude s’est immiscée dans notre vie insidieusement.  En effet, au début, c’était Papy qui a mis Crapulette devant une vidéo youtube sur l’ordinateur. Mon petit amour, ayant trouvé ça trop cool, a commencé à réclamer l’ordinateur à la maison. Mais très vite, ayant marre de ne pas pouvoir faire ce que j’avais à faire sur mon clavier, j’ai cédé à youtube sur la télé. QUELLE ERREUR….

Depuis ce jour, Crapulette regardait la télé quotidiennement. Sans que cela ne nous questionne réellement, du moins au début.

Ensuite, je suis tombée enceinte et j’ai souffert d’atroces nausées. Nausées qui me clouaient au canapé et m’empêchaient de jouer et de passer du temps de qualité avec mon bébé. La télé a été alors une aide  énorme pour moi. Mon fils était calme, devant la télé pendant que moi, je pouvais me reposer tranquillement.
Sur le coup, je ne pouvais pas faire autrement, enfin je n’essayais même pas.

Puis le sommeil de Crapulette n’a cessé de se dégrader. Il ne s’endormait plus sans moi, l’endormissement pouvait durer jusqu’à 2 heures. Les siestes ont complètement disparues et les nuits sont devenues agitées. Crapulette se réveillait constamment en pleurs, et la nuit, je devais venir dormir avec lui, le temps qu’il se rendorme.

La journée, ça allait, il était assez calme quoi que souvent irritable.  Nous sortions peu et son temps devant l’écran ne faisait qu’augmenter dépassant plusieurs heures d’affilées. ( et j’ai honte, oui.)

Il y a quelques jours, une amie m’a conseillé un livre  » cet enfant qui ne dort pas » de Lyliane Nemet-Pier . Je ne l’ai pas encore terminé, mais rien que la première partie sur le sommeil des enfants m’a fait ouvrir les yeux.

La télé et le manque de dépense physique pouvait être à l’origine de nos soirées et nuits pourries, des troubles du sommeil de mon enfant. Et c’était de ma faute à moi.

Heureusement, je me suis remise en question et dès la lecture de ce chapitre, j’ai décidé qu’on allait passer plus de temps dehors, ou dedans mais à jouer, et que la télé disparaîtrait complètement. Et depuis ce matin même, la télé n’a pas tourné une seule fois et nous avons passé toute la journée dehors.

J’ai vu mon bébé épanoui, heureux, jouer toute la journée, se salir avec de la cendre, du charbon, de la terre, il rirait aux éclats et j’étais heureuse de partager ces moments avec lui.
Aucun pleur, aucun stress, rien.

Alors, je lui ai expliqué bien entendu, je ne le « prive » pas de télé comme ça, sans rien lui dire.

Je lui ai expliqué que la télé, bien que super géniale, était mauvaise pour lui et pour les enfants en général. Qu’à cause d’elle, ou du moins, en partie, il avait du mal à dormir et qu’à partir de maintenant, on jouerait mais on ne regarderait plus la télé la journée. Il a dit oui, il a compris.

Chaque fois qu’il me l’a réclamée, je lui ai ré-expliqué et il n’y a même pas eu frustration. J’étais très étonnée que mon 30 mois comprenne aussi facilement cette nouvelle règle de la maison.

A côté de ça, je lui ai également dit qu’on passerait plus de temps à jouer ensemble, des légo, des voitures, du dessin, des balades, du foot etc… Il était ravi…

Cette première journée a été une réussite et le premier coucher également.

Ce soir, une fois en haut, Crapulette s’est couché. Nous avons lu 4 livres de Peppa Pig, ses préférés, puis nous avons fait de gros câlins et de gros bisous. Je lui ai expliqué que demain, on passerait encore la journée ensemble, qu’il n’irait pas chez nounou et qu’il devrait apprendre à s’endormir seul. Un gros bisou plus tard et je quittais la chambre, sans un pleur, pour la première fois depuis de longs jours. Depuis, pas un bruit, rien.

Je suis fière de dire que oui, arrêter la télé, c’est possible et ça fait du bien à tous. J’avais peur de m’ennuyer, mais non. On a tellement à faire ensemble, tellement de choses à découvrir dehors, la cendre notamment, c’était génial pour lui de jouer dans le barbecue!!! ( chuuuut papa ne le sait pas!!!! ) Et je précise que le barbecue était éteint… lol

Je conseille à tous les parents de se remettre en question, de se dire que peut être leurs pratiques ne sont pas forcément les meilleures, qu’on peut faire mieux et que parfois, les problèmes de sommeil ( ou autre problème d’ailleurs) viennent de nous seuls et non des enfants…

 

Et vous, vos enfant regardent la télé?

Crapulette

Je crois que son surnom lui va à ravir! Ouais, mon fils, du haut de ses 2 ans est déjà ingrat!

Ouais, tout le monde sait que les enfants sont ingrats : ils n’ont pas de filtre entre la pensée et les gestes/ la parole. Tout ce qui est pensé est dit ou fait sans penser que ça peut blesser, être mal pris etc… Un des avantages de l’enfant! Pas de honte à ce qu’on peut dire ou faire, le rêve non??

Mon fils, ma Crapulette, mon trésor commence tôt à utiliser de cet avantage de l’enfance.. Un peu trop même…

Depuis qu’il est petit, il nous imite en remuant la tête au rythme des musiques qui passent à la radio. Ca l’amuse beaucoup, il a le rythme dans la peau ce petit!
Mais l’autre jour, je remuais la tête ( un peu exagérément je l’avoue…) au son d’une musique qui passait sur notre chaîne hifi. Et là, ma Crapulette rit et me met sa main sur la tête du genre « arrêtes, tu crains maman! » et là, je me suis pris une vraie claque!! Mon fils avait honte de moi, comme j’ai déjà pu rembarrer ma mère quand elle me mettais dans l’embarras….

Mais il n’a que 27 mois (1/2)!!!!!!!! C’est bien trop tôt!!!!!

Mais ce n’est pas tout!!!!

La semaine dernière, en fin de matinée, je suis allée m’habiller. Tout naturellement, je me retrouve en sous-vêtements. A ce moment là, Crapulette arrive dans la salle de bain et me dit  » est tout nu maman » avant de partir, prendre le premier truc qui traine ( un t-shirt à son père) et me le ramène en me disant  » met!! » .
Et là, j’ai réalisé que mon fils commençait à comprends qu’être tout nu, sauf pour se laver, n’est pas « normal », enfin au vu de la société bien sûr…
Donc, c’est tout naturellement qu’il voulait que je m’habille. Ca m’a fait tout drôle, je vous assure!!!

Mon mari m’a tout de suite dit  » tu sais, il va commencer à ne plus vouloir te voir nue, c’est normal pour lui d’être habillé maintenant ». Et il a raison. La société veut que nous soyons habillés. La nudité n’est acceptée que lors de la douche ou de l’habillage, et encore, surtout pas à la vue de tous!! Les enfants, en nous observant tous, apprennent très vite que dans la vie, on reste habillés sauf pour se laver et se changer. Alors très vite, ils comprennent que si une personne st toute nue dans un lieu ou moment « non approprié, ce n’est pas acceptable et ils ne manquent pas de nous le faire remarquer.

Je sais que c’est tout à fait normal, mais c’est très étrange de voir son enfant en bas âge vouloir à tout prix que l’on s’habille ! C’est encore un signe qu’il évolue et qu’il grandit et moi, en tant que maman au coeur fragile, je ne suis pas prête à l’accepter 😉

 

Et vous, quand votre enfant a-t-il eu les premiers signes de honte envers vous( vos comportements) ? Racontez moi!

Hypersensibilité et parentalité

Ces derniers temps, je n’arrive pas à trouver l’inspiration et l’envie de venir écrire. Parfois, je commence un article, puis je l’efface et je l’oublie… Je m’en excuse.

Aujourd’hui, je viens écrire sur un sujet qui me tient à coeur. En effet, je suis ce qu’on appelle  » hypersensible ». Alors, non, ce n’est pas parce qu’on pleure devant le téléfilm de la 6 qu’on est hypersensible.

Dans ma vie de maman, je suis confrontée quotidiennement à mon hypersensibilité. Crapulette crie, fait beaucoup de bruit, râle pour un oui, pour un non, ne veut pas dormir, se réveille trop tôt le matin etc etc… Tant de situations qui mettent mes nerfs à rude épreuve. N’importe quel maman dira que ces situations sont difficiles, voire éprouvantes. Néanmoins, dans mon cas, c’est plus que ça.

L’hypersensibilité se caractérise entre autre par une difficulté à gérer ses émotions ainsi qu’à une hypersensibilité aux stimulations visuelles ou sonores. Le quotidien avec un bébé ou un enfant en bas âge peut alors vite se transformer en petit enfer.

Lorsque Crapulette passe une journée un peu agitée, il m’arrive assez régulièrement malheureusement de craquer. Je crie, j’ai envie de partir, d’aller casser quelque chose ou de taper dans quelque chose. Je ne maîtrise plus rien. Vue de l’extérieur, je deviens une sorte d’hystérique, vue de l’intérieur, je suis complètement impuissante et terriblement en colère sans que je ne puisse intervenir. C’est difficile à vivre au quotidien car Monsieur Papa ne comprend pas vraiment, Crapulette ne doit pas en comprendre plus et moi, je culpabilise à fond parce que je deviens quelqu’un que je déteste.

Dans ces moments là, je ne sais pas quoi faire et je mets du temps à redescendre sur terre. Une fois la « crise » passée, une sensation d’immense tristesse me submerge. Je me sens nulle, horrible, mauvaise mère etc… Le pire, c’est que j’en deviens méchante avec mon homme lorsque la colère m’envahit. J’en viens à doublement culpabiliser : pour mon comportement devant mon fils et pour ce que je peux dire à mon homme. C’est une situation très difficile à gérer et à accepter. A chaque fois, je me dis que ça ne recommencera plus, mais mon incapacité à gérer mes émotions fortes me fait mentir et me pousse à recommencer. Heureusement, avec le temps, j’arrive à ne pas craquer à chaque fois.

J’en viens à douter de mon rôle de maman, de mon statut de femme, d’amante. J’en viens à me dévaloriser et à déprimer. Mais un jour, j’ai constaté que je n’étais pas la seule. Nous sommes beaucoup, souvent avec un passé douloureux, à être hypersensibles. D’autres mamans vivent la même chose que moi au quotidien et ne sont pas mauvaises pour autant. J’ai également pris conscience que je pouvais faire changer les choses, en m’offrant les services d’un psychologue par exemple. Faire le point sur mon histoire, exorciser mes vieux démons, tirer un trait sur mes anciennes souffrances pourrait me permettre de m’apaiser et d’apprendre à maîtriser ces émotions qui me surpassent.

Alors, si vous aussi vous êtes dans ce cas là, si pour vous aussi c’est compliqué, ne baissez pas les bras, nous pouvons faire un travail sur nous, nous avons le pouvoir de faire changer les choses. L’éducation positive m’aide également à apprendre à être bienveillante envers moi-même, la littérature, Filliozat entre autre, m’apprend que mon histoire personnelle, mon passé ont leur part de responsabilité dans mon comportement d’aujourd’hui.

Alors, courage à tous les hypersensibles, courages à nous tous, on y arrivera!!!!!!!

IMAG0145_1.jpg

 

18 mois

Un an et demi. Vous-vous rendez compte? Déjà 18 mois que Crapulette fait partie de ma vie!! Une demie année que je suis maman et aujourd’hui, on fait le point sur les évolutions!!

La vie quotidienne est bien plus facile aujourd’hui qu’elle ne l’a été il y a quelques mois. En effet, Crapulette est plutôt facile à vivre et devient de plus en plus autonome. C’est un petit bout d’homme qui respire la vie et la joie!

Petit bilan, que fait bébé à 18 mois?

  • Il rigole à tout, tout le temps.
  • Il adore les chatouilles et est très chatouilleux, partout!
  • Il parle sans arrêt. Dans sa langue mais n’arrête pas!
  • Il dit de plus en plus de mots, comme : « chat », « ao » ( Allô),  » aché » ( caché), « maman », « papa », « caca », « tata », « oipou » ( voiture), « alou » ( Marilou), « éa » (Wellan),  » calko » ( falco), « bibi », « chachu » (chaussure) etc…
  • Il se lave tout seul ( que le ventre pour l’instant)
  • Il adore se balader tout nu
  • Il a fait son premier caca  dans le pot ( un hasard, Mamie a vu qu’il poussait, l’a mis sur le pot et voilà, mais il était super content de lui)
  • Il est fan absolu des voitures, motos, tracteurs, camions
  • Il adore les bijoux
  • Il mange seul et toujours de tout avec bon appétit
  • Il adore les animaux
  • Il adore les promenades à pieds
  • Il n’utilise plus du tout sa poussette, mais il ne veut que marcher

 

Mon tout petit n’est qu’un lointain souvenir. Il a tellement grandi, tellement évolué en si peu de temps. Ce n’est plus un bébé à présent mais un grand garçon pour lequel mon coeur fond chaque jour un peu plus!!!!

 

Enfant unique ou fratrie?

Depuis toujours, je me dis que j’aurais plusieurs enfants. J’ai toujours rêvé d’une grande famille. Monsieur aussi, parle depuis longtemps de fonder une grande famille.

Une fois que le premier enfant est là, la question du nombre d’enfants désiré revient sur le devant de la scène. En effet, maintenant, on sait ce que c’est d’être parent. Et bien sûr, l’arrivé d’un bébé engendre automatiquement la fameuse question :  » c’est pour quand le petit frère ( ou petite soeur)? »

Quand ton petit vient de naître, tu as envie de tout sauf de penser au prochain! Et pendant des mois, je ne voulais pas en entendre parler.

Maintenant, on commence à souffler avec Crapulette et on se pose la question d’un éventuel autre enfant. Oui, mais ce n’est pas si simple.

Déjà, dans 8 mois, nous nous marions. Donc aucune grossesse n’est envisageable cette année. Et j’en suis bien contente.
Ensuite, Crapulette est encore petit, il a besoin de ses parents à plein temps et je n’ai aucune envie de le partager.
Puis, on vit dans une maison qui comporte 2 chambres et 1 bureau. Ce qui voudrait dire de mettre les 2 enfants dans la même chambre, et ça, on n’est vraiment pas chaud!!

A côté de ça, je rêve d’être à nouveau enceinte, de revivre cette merveilleuse aventure! Accoucher, faire connaissance avec un petit bébé, voir comment Crapulette se comportera avec son petit frère ou sa petite soeur…

Parfois, je me dis que je ne ferai plus d’autres enfants. Que je garderai mon petit homme rien que pour moi. Mais en même temps, je ne veux pas que ma première grossesse soit la dernière. Je ne veux pas que mon fils soit fils unique.

Alors, c’est décidé, d’ici 2017 ou 2018, on se lancera sans doute pour agrandir la famille et vivre de nouvelles aventures!
Crapulette sera à l’école, il sera bien plus grand, ça devrait être plus facile pour lui.

En attendant, mon petit bonhomme peut s’amuser avec sa cousine qui a 1 an de moins que lui. C’est très gai de les voir tous les deux! Voyez plutôt!

FB_IMG_1453890716889 (1)

 

Et vous? Qu’en pensez-vous? Racontez-moi!!!