Faut-il faire croire au père Noël?

Je me lance aujourd’hui dans un débat délicat. Mais, soyons clairs, je ne veux absolument pas faire changer d’avis les gens. Mon intention est simplement de vous faire partager ma vision des choses, qui, vous allez le voir, a beaucoup … Lire la suite

L’écologie à la maison

Au quotidien, j’essaie d’utiliser des produits les plus sains possible. Qu’il s’agisse d’hygiène corporelle ou de la maison, j’utilise énormément de produits écologique et/ou biologiques. J’estime que nos habitudes de vie ont un impact énorme sur notre planète qui est déjà dans ce sales draps. Avec de petites choses simples, nous pouvons changer, à notre échelle les choses. Et puis, un petit peu + un petit peu + un petit peu, ça fait beaucoup, n’est-ce pas??

 

Il y a une marque que j’affectionne tout particulièrement: L’arbre vert.
Je l’utilise pour me laver ( corps-cheveux), pour laver ma vaisselle, pour laver mon linge. Je l’adore et elle propose des parfums vraiment sympathiques.

 

On pense parfois que les produits écologiques sont moins efficaces que les produits de marques ordinaires. Mon expérience professionnelle tend largement vers le contraire. Voici un court résumé des points positifs et négatifs des produits écologiques.

ODEUR
Gros point positif. Je trouve leurs odeurs moins chimiques. Les produits contiennent parfois des huiles essentielles, ce qui leur donne une odeur naturelle, douce et agréable. J’ai eu une révélation avec le liquide vaisselle l’Arbre Vert et sa senteur Amande. J’ai l’impression de boire une sirop d’orgeat à chaque fois que je fais la vaisselle et c’est un vrai bonheur!!
Gros point positif

EFFICACITÉ
Concernant le liquide vaisselle, la lessive, le gel douche et les pastilles lave vaisselle, je peux attester du fait qu’il s’agit de produit parfaitement efficaces. Le produit qui m’a le plus fait peur étant les pastilles de lave vaisselles m’a en réalité impressionné. En effet, contrairement à la marque Ecover que je trouve en Belgique, les pastilles l’Arbre Vert lavent très bien la vaisselle, ne laissent pas de traces et dégraissent parfaitement.
Gros point positif

PACKAGING
Il est plus épuré, avec des couleurs plus douces qui font largement penser à l’idée que nous nous faisons du bio/ écolo : vert, blanc, couleurs pastel ..
Ni positif ni négatif

PRIX
Vous vous en doutez, c’est LE point négatif de ces produits. Ils sont fatalement plus chers que les produits de marques nationales, quoi que… Certains produits de grande marque peuvent être très chers. Je dirai donc que les produits écologiques sont plus chers que les produits de milieu de gamme des autres marques. Cependant, je pense que les centimes voire l’euro de plus vaut bien le coup d’être dépensé au vu des cochonneries qu’il y a dans d’autres produits. Un petit pas pour l’homme, un grand pour l’humanité 🙂

 

Conclusion : je suis fan des produits écologiques. Ainsi, j’apporte mon petit soutien à la planète. C’est petit certes, mais au moins, je peux dire que je fais ce que je peux pour ne pas polluer la terre plus qu’elle ne l’est déjà. De plus, lorsque je peux, j’utilise des produits naturels comme le vinaigre blanc ( que j’utilise à la place de l’adoucissant ou du liquide de rinçage du lave vaisselle, que j’utilise pour détartrer mes machines à café, bouilloires… , pour laver les carreaux, laver par terre avec en plus de l’huile essentielle…), ou encore le bicarbonate de soude qui peut laver le linge, laver les sols, le four etc… Ce sont des produits très bon marché qui peuvent s’avérer être de vrais alliés au quotidien!!

 

Et vous, utilisez vous des produits écologiques à la maison? Dites-moi lesquels! 🙂

 

Urgences

Pour la première fois de ma vie, j’ai découvert l’envers du décor des urgences! J’ai eu la chance de passer 24 heures au sein de l’hôpital de Verdun – des Urgences à la Pédiatrie.

Oui enfin la chance… Le mot est mal choisi, je l’entends.

Nous avons plutôt eu la poisse d’atterrir aux Urgences suite à une bonne grosse gastro de Crapulette qui l’a complètement mis KO!

 

Crapulette n’aime pas beaucoup les blouses blanches. Son horreur s’étend même à toute personne travaillant de près ou de loin au domaine médical et paramédical ( opticien, vétérinaire, dentiste…). Alors, je n’ai pas besoin de vous expliquer à quel point il était ravi de se retrouver aux urgences!

 

Aux urgences, qu’on soit un enfant ou un adulte, on attend.
A Verdun, l’hôpital a conçu une pièce à part pour les petits bouts, avec des jouets, des livres et des fauteuils confortables.
Malgré tout, attendre, ce n’est pas franchement la qualité numéro 1 d’un enfant de 2 ans! Alors au bout de 30 minutes, le temps nous a vraiment paru très long!

Après la case attente, nous avons avancé vers la case examen, et là, c’est le drame.
Des infirmières et médecins ont dû l’examiner, lui prendre la tension, la fréquence cardiaque, la température, la saturation en oxygène.. Toutes ces petites choses insignifiantes pour nous qui paraissent tellement éprouvante pour ma Crapulette.

20161128_195444

Après moult examen et encore de l’attente, nous avons été transférés en pédiatrie.
Petite explication géographique : La pédiatrie se trouve à l’opposée des urgences! Mais quand je dis opposée, c’est comme le pôle sud et le pôle nord!
Nous avons traversé tout l’hôpital sans en sortir! Le sous sol de tous les bâtiments communiquent et j’ai vraiment été étonnée!! Enfin, après cette petite balade, nous sommes enfin arrivé au pôle sud où nous attendaient une infirmière et une auxiliaire de puériculture.

Les couloirs de la pédiatrie ne ressemblent en rien au reste de l’hôpital. Ici, il y a des personnages de dessins animés sur les murs, des photos, des dessins.. Tout est fait pour que les enfants se sentent bien. Et ça n’a pas échappé à mon doudou qui a été ravi de trouver une caisse pleine de voiture dans la salle de soin.

Comme Crapulette était déshydraté, il a dû être hospitalisé et une perfusion a dû lui être posée afin de le réhydrater correctement.
J’avoue que j’ai eu très peur de voir mon petit doudou souffrir parce que , soyons honnête, une perfusion, ça fait mal!!

Après beaucoup de peur, de douleur, de chansons, de dessins animés et de voitures, nous avons été transférés dans une chambre avec de beaux papillons au mur.  » Oh papiiillon!! C’est beauuuuu!!!! » 🙂
Crapulette se sentait déjà mieux et surtout, serein, avec son papa et sa maman avec lui.

 

Malheureusement, un seul parent ne pouvait rester. Nous avons pris la décision que je resterai pour permettre à Crapulette d’être le plus apaisé possible.
Après le départ de son papa, nous nous sommes couchés, mais le marchand de sable a mis beaucoup de temps avant de nous trouver! Quel coquin!!

Je ne peux pas dire que la nuit ait été bonne. J’ai beaucoup été réveillée, mais il y a pire. J’étais contente de dormir tout contre mon doudou qui ronflait tranquillement !

Après quelques rebondissements, une perfusion arrachée, reposée, des pleurs, des cris, Crapulette a pu commencer à boire et à manger un petit peu. Quel soulagement pour lui qui me réclamait depuis la veille des gâteaux!
Il a dévoré la compote qu’on lui a servi et en a redemandé! Ce n’est pourtant pas son dessert préféré, mais il avait tellement faim ( ne rien manger pendant presque 4 jours, ça creuse!) qu’il aurait mangé n’importe quoi!!

L’après midi a passé et nous avons pu sortir enfin de l’hôpital.

Notre petite escapade n’avait rien d’un séjour reposant. Néanmoins, le service de pédiatrie est vraiment super. Les infirmières, les auxiliaires de puériculture, et même les femmes de ménage sont vraiment douces, attentionnées, patientes et très gentilles.
Elles ont contribué à ce que notre séjour à l’hôpital se passe au mieux.

J’espère vraiment ne jamais retourner aux urgences pédiatriques ou en pédiatrie de ma vie. J’espère vraiment que ma Crapulette n’aura plus la malchance de s’y retrouver!

En attendant, le voilà guéri, il mange de plus en plus, mais je veille à ce qu’il reprenne doucement une alimentation normale. Je lui donne également des probiotiques qui vont lui permettre de régénérer sa flore intestinale qui a été un peu chamboulée!!

2 jours après notre petite aventure, c’est au tour de Papa d’être malade. Il aurait aimé, avoir comme son fils, une perfusion qui lui permettrait d’aller mieux. Nous espérons qu’il ira bien mieux demain, je l’espère vraiment car, tout le monde sait qu’un homme malade est un homme plus que pénible!!