Travail, bébé, nounou…

Depuis ses 5 mois, Crapulette va chez la nounou. D’ailleurs, aujourd’hui, ça fait 1 an pile poil que je travaille!!!

Ca fera 1 an dans quelques jours ( début mars), que je confie mon petit amour à cette chère nounou que nous affectionnons tellement! Et pour cause, elle est top avec les enfants! Crapulette l’adore et adore aussi ses compagnons de jeu!

 

Chéri et moi travaillons en horaires décalés. Semaine, weekend, jours fériés et en plus, sur postes. Chéri fait les 3/8 et moi je fais du matin (7h-14h), de l’après midi ( 14h-22h ou 16h30-22h30) et de la journée complète ( 8h-20h). Ajoutez à cela que d’une semaine à l’autre, mes horaires ne sont JAMAIS les mêmes. Ca complique énormément la question de la garde du petit.

 

Heureusement, nous avons les grands-parents à côté, qui ne travaillent pas à temps plein. Ils nous gardent notre doudou très souvent, notamment quand nous travaillons tous les 2 d’après midi ou l’un d’après midi et l’autre de nuit ( comme c’est le cas aujourd’hui).

Crapulette est donc balloté entre la nounou, les grandes-parents et nous, toutes les semaines. Ce n’est pas évident à gérer et j’ai peur que le rythme non constant finisse par le stresser ou le perturber.

 

Depuis 10 jours, notre chère nounou est en congés. Comme j’ai travaillé très peu ces 15 derniers jours, j’ai été quasiment tout le temps à la maison. C’est la première fois en 1 an que cela se produit. Pas de garde, un rythme quasi normal, fixe.
Et, devinez quoi?
J’ai vraiment kiffé ces jours où nous n’étions que nous!!!! Pas de contrainte, pas de garde, pas de déplacement, pas de stress!!! Juste nous, tranquillement à la maison.

J’appréhende le retour chez la nounou qui arrivera fatalement la semaine prochaine ( sauf si on peut faire autrement, mais on la paye quand même….). Je sais déjà qu’il ne voudra pas me lâcher et moi non plus. Je sais déjà que le premier jour va être compliqué et déchirant. Moi qui avais tant besoin de jours pour moi toute seule, sans enfant. J’en viens à n’avoir besoin que de mon bébé, de ma Crapulette. Je n’aurais jamais pensé changer tant ma façon d’être, de voir les choses.

Pendant ces 10 jours, j’ai beaucoup réfléchi, je me suis posée, j’ai été moins stressée, moins pressée. J’ai réalisé que le temps filait et que moi, je ne profitais pas assez. J’ai pris le temps de jouer, de parler, de câliner mon fils que j’aime tant. J’ai pris le temps de me renseigner, de me cultiver sur des sujets qui me tiennent à coeur concernant son éducation ( comme la pédagogie Montessori). Cette coupure dans notre rythme effréné nous a fait un bien fou. Elle nous a permis de nous rapprocher encore plus, de nous souder encore plus et surtout, de s’aimer encore d’avantage!

Aujourd’hui, je suis allée travailler le coeur plus lourd qu’avant. Mon tout petit me manquait. Surtout qu’il a fait de la fièvre et que je savais qu’il aurait eu besoin de sa maman. Demain, je ne le verrai encore pas. Travail de journée oblige, je ne le reverrai que jeudi. Je culpabilise de le laisser, chez ses grands-parents, loin de moi, de nos habitudes. Je sais qu’il est bien là bas, mais sa maman n’est pas là. Je n’ai qu’une hâte : le retrouver et le serrer très fort. Profiter encore et encore de chaque seconde passée avec lui.

 Je n’ai plus qu’un mot d’ordre : PROFITER !!!!!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s