Un défi ou un écrit #3

On se retrouve pour la semaine 3 du projet lancé par Agoaye!! Alors, ne cherchez pas ma semaine 2, j’ai été prise par le temps et je ne l’ai pas faite (oups!!), mais cette semaine, me voici, me voilà, je me lance!!!!!

Cette semaine, voici le défi proposé:

s03

Ma petite liste :

  • Mes mains : longues, fines, aux ongles longs ( même courts, ils sont longs)
  • Ma sensibilité ( parfois je la déteste et parfois je l’adore…)
  • Mes orteils ( mis à part les soucis d’ongle incarné bien entendu) : ils sont parfaitement alignés du plus grand au plus petit! J’adore!
  • Mon sens de l’humour : j’adore les blagues!!!!
  • Mon rire facile , j’aime rire!!
  • Mon âme d’enfant

 

Je n’ai pas arrêté de dire à mon fils que je l’aimais aujourd’hui.
Hier, j’ai demandé à deux amies très chères de venir aux essayages de robes de mariée avec moi et je compte leur demander d’être mes demoiselles d’honneur.

 

Ma déclaration

Mon amour,

Combien de fois t’ai-je déjà dit que je t’aimais? Sans doute des centaines de fois. Mais t’ai-je déjà dit pourquoi?

Te souviens-tu de notre rencontre? Elle est gravée à jamais dans ma mémoire. J’y repense très souvent et malgré notre gêne évidente, je ne changerai rien à cette soirée et cette nuit. On était timides, maladroits, mais on a passé un super moment.

Depuis ce jour, on ne s’est jamais quitté.

Voilà 5 ans maintenant que tu partages ma vie.
Tous les deux, on connait des hauts et des bas. Comme tous les couples je crois.
On partage tout et on se soutient, toujours.
Dans les bons comme dans les mauvais moments, nous sommes là, l’un pour l’autre.

Il y a un peu plus de 2 ans maintenant, tu m’as fait un magnifique cadeau. Une demande spéciale, une demande merveilleuse : celle d’arrêter la pilule et de faire un bébé.
Tu réalisais ce jour d’octobre 2013, mon rêve le plus cher.

3 mois plus tard, un petit être s’était niché au creux de mois. Commençait alors une fabuleuse aventure que nous avons vécu tous les deux à fond.
Tu as été là à tous les instants. Tu m’as épaulée lorsque j’avais la nausée, tu m’a massée lorsque j’avais mal au dos, tu m’as complimentée lorsque je me sentais grosse. Tu as été parfait.

8 mois et demi plus tard, le jour j. Nous allions rencontré notre petit garçon. Nous l’avions tant attendu! Et depuis ce 27 septembre 2014, tu fais un formidable papa.

Tu n’imagines pas à quel point mon coeur fond lorsque je te vois jouer avec Crapulette.
Te voir être si complice avec ton fils, je me dis qu’il a de la chance de t’avoir comme papa. Je me dis qu’il va pouvoir vivre ce que je n’ai pas vécu.

Je te suis si reconnaissante pour tout cela.
Depuis près d’un an et demi, tu n’es plus seulement l’homme dont je suis éperdument amoureuse, tu es aussi un père, un père dont je suis folle.

L’arrivée d’un enfant a séparé plus d’un couple. Pour nous, je dirai qu’il se produit le contraire. Nous sommes encore plus proches d’avant.
Les épreuves de la vie consolident notre amour et notre complicité.

En septembre prochain, nous nous dirons oui et je dois te dire que j’ai hâte d’y être.
J’ai hâte de dire devant tout le monde que je t’aime et que oui, je veux passer ma vie avec toi!

Parce qu’il n’y a personne d’autre capable de me supporter sur cette planète.
Parce qu’il n’y a personne d’autre que toi capable de me soutenir comme tu le fais!
Parce qu’il n’y a personne d’autre que toi qui connait les choses les plus intimes et dégueu sur moi.
Il n’y a personne d’autre que toi qui m’aime autant telle que je suis. Personne qui m’encourage tellement à la salle de musculation, qui croit en moi, qui me pousse à me dépasser.

Tu n’as pas toujours les bonnes façons, tu es parfois ( souvent) brut de décoffrage, tu n’as pas toujours le tact nécessaire, mais tu es le seul qui me dit tout.

Tu as tes défauts, tu passes un peu ( trop) de temps sur ton ordinateur, mais moi aussi j’ai les miens. On est loin d’être parfaits mais je t’aime comme ça.

Je t’aime avec ton épis, je t’aime avec tes poils, je t’aime avec ta geekattitude, je t’aime avec tes éternelles globes que je déteste, je t’aime avec ton humour parfois bien lourd, je t’aime, tout simplement.

Même si je suis jalouse de ton ordi, de tes potes, parfois même de ta mère, je serai toujours là, à tes côtés. A te soutenir dans tes projets les plus fous. A te câliner encore et encore, à te faire les ongles des pieds et à te casser les co******.

Je t’aime mon Loulou, et comme le disait le préau de la salle des fêtes de mon village natal : Lucile + Mathieu = APTSD ( amour pour toujours sans divorce , ah les conneries des gamins…) – Eh ouais, ça fait 15 ans au moins que ce message est inscrit sur ce mur. Apparemment il était prémonitoire.

Je t’aime.


 

Voilà pour ma participation, j’ai adoré les défis de cette semaine. Je dois vous dire aussi à vous que je vous aime, tous, qui que vous soyez, merci d’être là !!!!

Publicités

2 réflexions sur “Un défi ou un écrit #3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s