Gros plan sur l’épisiotomie

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une pratique un peu taboue. En effet, de par sa localisation, on ne le crie pas sur tous les toits. Cependant, il s’agit d’une pratique encore trop courante et qui n’est pas sans conséquences. Zoom sur l’épisiotomie!

Rares sont les femmes à ignorer ce qu’est cette fameuse épisio. Toutes les femmes enceintes la redoutent, et pour cause: il s’agit d’un acte chirurgical posé sur un endroit peu banal de l’anatomie de la femme.

téléchargement

L’épisiotomie est réalisé dans près de 30% des accouchements. On dit qu’on l’a pratique pour faciliter la sortie de la tête de bébé, mais aussi pour éviter que le périnée ne se déchire, préférant alors une coupure nette. L’OMS recommande qu’on arrive à n’en pratiquer que dans 20% des cas. Dans tous les cas, il est possible de baisser ce taux, comme en Suède où il n’est que de 10%.

Cet acte peut avoir de lourdes conséquence sur la vie de la femme. Douleurs, gêne, périnée bien moins tonique, perte de sensibilité… Les effets secondaires sont nombreux. Certaines femmes ont encore mal à la cicatrice de longs mois voire des années plus tard.

Pour ma part, les suites de couches ont été extrêmement douloureuses. Je n’ai pas pu m’asseoir, marcher correctement pendant plusieurs jours. Les deux premiers jours, je n’arrivais même pas à me redresser dans le lit. Une douleur atroce me venait de l’entre jambe. Ajoutez là dessus une petite infection et une grosse anémie ( qui n’a rien à voir avec l’épisio ), j’étais vraiment mal en point après la venue au monde de mon bébé.

Les douleurs vives se sont estompées dans les 15 jours après l’accouchement. S’en suivaient des fuites urinaires importantes. Je ne pouvais plus me retenir de faire pipi. Il n’était pas rare que je me fasse dessus. Monsieur en rigolait bien, mais pour moi, c’était très difficile psychologiquement. Je me sentais comme une mamie de 70 ans souffrant d’incontinence.

La rééducation périnéale m’a énormément aidé à savoir à nouveau me retenir, bien que j’ai encore quelques loupés. Néanmoins, j’ai une grosse perte de sensibilité à cet endroit. Pendant les séances, le sage femme sentait bien mes efforts de contractions, mais moi, je ne les sentais pas très bien. Encore aujourd’hui, quand je le contracte, j’ai l’impression que j’y arrive bien moins bien qu’avant l’accouchement.

Niveau câlins crapuleux, je ne ressens pas vraiment de différence, ne serait-ce que je souffre de sécheresse depuis 1 an. Ce qui est un peu contraignant tout de même. J’espère vraiment qu’un jour, tout rentrera dans l’ordre. J’ai peur qu’avec un deuxième accouchement, ça ne s’aggrave. On préconise de se masser le périnée pendant la grossesse pour le rendre plus souple et donc, éviter peut-être ce coup de ciseaux. Je crois que je tenterai tout ce qui est possible pour la prochaine fois!!!

bouée

Nous ne sommes pas toutes égales face au périnée, aux sensations, aux douleurs etc… Certaines femmes ont pu avoir une énorme épisiotomie, sans avoir aucun effet secondaire. Je les envie… beaucoup!!!!

Et vous, si vous avez vécu l’épisio, vous avez souffert d’effets secondaires ? Racontez moi!!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s