Parole de mamans

Quoi???? On est déjà mardi??!!! C’est l’heure d’un nouveau récit d’accouchement!!!!!

Qu’est-ce que j’aime vous lire!!

Aujourd’hui, on lit le récit d’Aurélia du blog Confessions d’une maman accroc au bonheur


Ma poupette était prévu pour le 8 mai 2015 ( c’est l’avantage des FIV, on est absolument sûr du terme ).

J’ai eu des contractions et des douleurs ligamentaires, tout le mois d’avril et début mai ( j’ai eu droit à une séance d’acupuncture mais ça ne m’a soulagé que 2 jours ).

Le 3 mai, j’ai commencé à perdre du sang et à la maternité, on m’a dit que je commençais à perdre le bouchon muqueux.

Pleine d’espoir, je suis rentrée chez moi, en me disant que les choses allaient sûrement s’accélérer, mais que nenni.

Le 8 mai, je me suis rendue à la mater, où on m’a fait écho et monitoring, tout allait bien, donc j’y suis retournée tous les 2 jours mais poupette n’était toujours pas décidée à arriver.

Le 14 mai, on y est retourné pour le déclenchement, on m’a mis un tampon de propes et on a attendu toute la journée que ça fasse effat mais malgré des contractions plus rapprochées, ça ne me modifiait pas le col et dans la nuit, je n’ai même plus ressenti les contractions.

Je le sentais mal, je me suis dit que ça allait finir en césarienne.

Le 15 mai, à 9h30, on m’a conduit en salle de naissance, mon col était ouvert à 2 ( 1 doigt de plus que la veille, youpi!!! )

et le médecin a estimé qu’il était favorable pour qu’on me pose une perf d’ocytocine pour essayer un 2e déclenchement.

Moi qui voulait accoucher sans péridurale, je n’ai pas pu supporter les contractions qui étaient trop violentes, je prenais tout dans les reins, sachant qu’en plus j’ai 2 vertèbres écrasées dans le bas du dos, j’ai cru qu’on m’arrachait 100 fois la colonne vertébrale.

Du coup, j’ai accueilli avec bienveillance, cette péri que je ne voulais pourtant pas.

Le travail s’est engagé tranquillement et à 12h30, j’étais dilatée à 4 doigts, j’ai donc envoyé chéri manger pour qu’il soit en forme pour le reste de l’après midi.

A 17h, j’ai commencé à ravoir très mal, j’avais l’impression que ma fille était logée dans un de mes reins et qu’elle appuyait de toutes ses forces.

J’ai appelé la Sage femme qui m’a dit que c’était normal, j’étais à dilatation complète et que ma fille était en train de s’engager.

J’ai réussi à patienter encore 45 min environ et là je l’ai rappelé, je sentais que ma fille poussait fort en bas.

J’ai donc commencé à pousser pendant 25 minutes environ mais rien à faire, ma puce était coincé et son coeur ralentissait de plus en plus.

La sage femme a appelé la gynéco qui a fait sortir mon mari et là j’ai eu le droit à l’épisiotomie et aux forceps, ma fille s’était enroulée 2 fois le cordon autour du cou, c’est pour ça qu’elle était bloquée et que son coeur ralentissait.

J’ai accueilli ma fille folle de joie. Elle est née à 18h31 et s’appelle Erin.

Ils ont fait rentré mon mari et pendant que l’auxiliaire examinée ma fille devant mon mari, ça a été panique à bord.

Mon mari et ma fille, ont dû sortir de ma chambre, je faisais une hémorragie de la délivrance, j’ai perdu 900 ml de sang et j’ai eu 2 révisions utérines pour être sûr que je ne saignais plus.

Mon mari est alors revenu avec ma fille suivi de la pédiatre qui est venu nous annoncer qu’elle allait faire passer une radio à ma fille car elle trouvait qu’elle gémissait beaucoup, ce qui arrive souvent quand on utilise les forceps.

Après sa radio, on nous a annoncé qu’elle avait un pneumothorax et qu’il fallait qu’elle aille en néonat.

Honnêtement ça a été dur, j’ai eu l’impression à ce moment là, d’être une mauvaise mère et de ne pas avoir réussi à protéger ma fille.

On nous a laissé profiter delle, 20 minutes environ et puis ils l’ont emmené, j’ai demandé à mon mari d’aller avec elle, je ne voulais pas qu’elle soit seule.

Et là, une fois tout le monde partie, j’ai craqué, j’avais peur pour elle, j’étais exténuée, je me sentais si vide.

On m’a ramené dans ma chambre vers 21h30, mon mari m’a rejoint et m’a envoyer des photos d’ Erin sur mon portable.

Il est parti vers 22h, j’étais trop fatiguéeet lui aussi, j’ai essayé de manger mais j’étais trop nauséeuse.

J’ai appelé mes parents pour les rassurer car ils étaient morts d’inquiétude puis j’ai voulu aller aux toilettes avec l’aide de la sage femme mais je me suis sentie mal et il a fallu que je retourne au lit.

Honnêtement j’aurais été incapable de m’occuper de ma fille cette nuit là.

Erin est restée 3 jours en néonat mais je vous raconterais un autre jour mon séjour à la maternité.

Voilà, je te remercie de nus inviter à partager nos récits, ça fait du bien de lire d’autres personnes et en même temps de connaître d’autres blogs. Bizzzzz


Merci beaucoup Aurélia pour ton partage!!!!

A la semaine prochaine!!!!! 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Parole de mamans

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s