Aveux

Ce soir, je vais vous parler d’une de mes phobies ( oui parce que comme toute bonne femme un peu trouillarde qui se respecte, je suis arachnophobe haha… mais ça, c’est gérable quand je ne vois pas ou ne rêve pas de ces bestioles à 8 pattes).

La grande phobie dont je veux vous parler va peut être vous surprendre. ( roulement de tambour…. tatatatatatatata……)

En fait, ma grande peur à moi, c’est de vomir et du vomi en général. Et ça a même un nom ; l’émétophobie

Bah en même temps, personne n’aime vomir…

Aha bien vu, mais là c’est bien plus que du « bouh, j’aime pas ça!!!! »

Oui, là c’est du  » oh mon dieu, oh mon dieu, oh mon dieu, je crois que je vais vomir, SOS, mayday, appelez le 112 je vais mourir  vomir!  »  ( toi lecteur averti, tu auras compris que je me fous légèrement de ma propre g***** … bah oui, je suis consciente de tout ça et mieux vaut en rire que d’en pleurer non?? Enfin quand je peux…).


[Instant psychanalyse]

Cette phobie ( oui parce qu’à ce stade là ce n’est plus une simple peur) est présente depuis des annnnnnnées. Je ne saurais pas vous dire exactement combien mais je sais qu’au primaire déjà, je stressais beaucoup dès qu’il s’agissait de vomi – du mien ou de celui des autres, bah oui sinon c’est pas drôle!).

Bref, d’aussi loin que je peux me souvenir, j’en ai peur, très peur.

-> De quoi ça vient exactement, je ne sais pas. Ce qui est certain c’est que ça ne vient pas du vomi. Ca doit être un traumatisme dans l’enfance qui maintenant s’exprime par cette peur là, mais ça aurait très bien pu être la phobie de l’avion, des bananes ou encore des chats. Donc non, je n’ai pas eu une expérience délicate/douloureuse/atroce avec le vomi. Je suis d’ailleurs quelqu’un qui vomit très peu!

Quand j’étais gamine, la phobie ne m’handicapait pas vraiment ou en tout cas, je ne m’en souviens pas.

Par contre, le début de la fin a été à l’adolescence.

Période charnière, période difficile, période conflictuelle avec mes parents et hop tout est ressorti et là, pour le coup, m’a pourri la vie.

C’est alors que j’ai commencé à faire des crises d’angoisse. Surtout le soir, au lit. J’en étais au point de sans cesse somatiser. J’était mal tous les soirs à l’heure du coucher. Et, plus j’y pensais, plus j’étais mal, moins je dormais.

A 15 ans, j’ai été mise sous atarax pour me calmer et m’aider à dormir.

A 16 ans, je ne savais plus faire sans. J’en prenais quand tout allait bien ou quand tout allait mal. Je ne pouvais plus dormir sans. ( 16 ans et toxico… Youhou!!!!!!)

Ensuite, je me mettais en retrait des autres. A l’école, je n’avais jamais énormément d’amis et j’avais du mal à aller vers les autres. La phobie m’a éloigné de tout. Seules quelques personnes constituaient mon cercle d’amis. Et ces personnes ne savaient pas de quel mal je souffrais.

Je passe les détails, j’ai atterri à la fac, en résidence universitaire ( 9m², sanitaires sur le palier…). Et là, en deuxième année, j’ai dit bonjour à madame dépression. Je ne voulais plus sortir, je ne voulais plus rien faire. J’allais aux toilettes avec mes lingettes désinfectantes. Bref, je ne vivais plus.

Une fois la fac terminée, j’ai déménagé chez mon chéri. Là bas, même rengaine : crises d’angoisse au milieu de la nuit, peurs incessantes. Chéri en avait bien marre. Il ne savait plus comment m’aider. Alors il a tenté la manière douce  » t’en fais pas ma chérie, ça va aller », la manière brutale  » bon allez maintenant tu me saoules!! » , la manière franc-jeu:  » Bah si tu vomis, ça fait quoi?? Tu vas pas mourir! Puis la peur n’évite pas le danger! ». Il a été super chéri quand même. Il a tout essayé.

Après les atarax pris quand j’avais 15 ans, me voilà à 21 ans sous xanax cette fois. On recommence la spirale infernale du médicament. J’suis mal, j’en prends. J’en prends pas, j’suis mal, j’en prends même si j’suis bien ….

Et un jour…. un déclic. J’arrête les cachetons.

Les crises d’angoisse sont toujours là, mais moins présentes, moins envahissantes.

En octobre 2013, Chéri me dit vouloir un bébé. J’arrête la pilule, on essaie de faire un bébé et là miracle. Plus d’angoisse, plus de crise, moins d’appréhension. Je revis.

En janvier 2014, je tombe enceinte et là, je peux dire ciao bella!!!!

Presque plus de peur, presque plus d’angoisse, plus de crises. La zen attitude m’a envahie.

Depuis fin 2013, je vais mieux. Je ne suis pas guérie de cette satanée phobie. J’ai toujours peur. D’ailleurs, ce soir, j’ai fait une crise d’angoisse. Ce soir, j’ai eu la trouille. Je me voyais déjà la tête dans la cuvette. Alors pour m’aider, j’ai pris mon meilleur médicament : l’écriture.

J’ai pris mon ordi, j’ai ouvert wordpress et j’ai écrit. Ecrit jusqu’à ce que je me sente mieux. Et vous savez quoi?? Ca marche! Je me sens bien mieux. Plus d’angoisse, plus de gros maux de ventre. Juste moi, exténuée sur mon canapé, le sourire aux lèvres.

Ce soir, je suis heureuse de mieux réussir à faire face. En relatant mon parcours de phobique, je suis fière d’avoir fait tout ce chemin là. Fière de me maîtriser, d’avoir bien avancé.

Alors à tous ceux qui auront eu le courage de me lire, merci. Ce soir, je me suis libérée, ce soir j’ai utilisé l’écriture comme calmant. Ce soir, j’ai réussi.

Et toi? Tu souffres d’une phobie? Comment fais-tu pour la contrôler? Racontes moi tout!!

Une réflexion sur “Aveux

  1. Je me retrouve bcp dans ton article. J’ai également une phobie. J’en ai parlé sur mon blog http://lavidamoca.blogspot.fr/2015/06/cette-souffrance-en-moi_25.html et j’avoue ca fait un bien fou de « vider » ce qu’on ressent. J’avais peur que l’on me juge sur le coup et puis mince c’est mon blog et cette phobie fait partie de moi donc ca serait mentir de dire que ca va bien. C’est difficile à vivre au quotidien. Tu as juste l’impression d’être seule au monde et que personne te comprend. J’ai encore des angoisses. Mais depuis que j’ai ma chienne ca va beaucoup mieux (c’est tellement fou). J’espère que tu arriveras à guérir totalement. Je sais à quel point c’est difficile.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s