Parce que j’aime les récits d’accouchement…

J’adore ça! J’adore lire les récits d’accouchement et j’adore aussi me remémorer le mien ( même s’il n’était pas parfait, loin de là). Comme les souvenirs s’estompent très vite, je pense qu’il est important de coucher ces moments sur le papier. Je suis d’ailleurs heureuse de l’avoir fait quelques jours après mon accouchement car aujourd’hui, certaines choses ont disparu de ma mémoire.

Tout le monde a également pu remarquer qu’il y a un sacré écart entre ce que l’on aimerait et ce qui arrive réellement. Voilà comment je m’imaginais accoucher et comment j’ai vraiment accoucher :

1522908_10152136120252410_1686821545_o (1)

Je pensais que la grossesse allait être le meilleur moment de ma vie, le plus beau. J’allais être épanouie, j’allais me sentir merveilleusement bien. Pour ça, je ne me suis pas vraiment trompée, sauf pour la fin qui a été difficile avec une MAP, monito à domicile tous les 2 jours, repos forcé, hospitalisations, déclenchement loupé etc etc…

10802008_10205269042184624_1637126375885887549_n

Je pensais que j’allais, perdre les eaux d’un coup, avoir des contractions et partir rapidement mais tranquillement avec mon chéri, pousser 3 fois et hop bébé serait là, sans péri sans rien!! Sauf qu’en réalité, j’ai eu beaucoup de contractions la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 septembre. Des contractions régulières et douloureuses. Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit là. Le vendredi matin, j’ai vu le sage femme pour mon monitoring de contrôle. Je lui raconte et bien évidemment, seules 2 contractions sont enregistrées ce matin là ( sur 30 minutes, ça fait juste!). Il m’examine, je suis ouverte à quasi 2 doigts mais pas de signe de travail car mon col était déjà à un bon gros doigt depuis 3 semaines.

La journée passe, j’ai quelques contractions douloureuses mais non régulières. Mais plus le temps passe, plus ça le devient. Le soir arrivant, Monsieur a poste de nuit. On mange et il part. Moi, je contracte toujours plus et j’ai envie de lui dire de rester là. Pensant que c’est encore une fausse alerte, je le laisse partir, stressée.

Les contractions s’enchaînent et se ressemblent. Elles deviennent régulières et sont bien douloureuses.
A minuit, n’arrivant pas à dormir, je vais au bain. Là, une contraction d’au moins 5 minutes me paralyse dans la baignoire! Une douleur atroce. Je sors péniblement, je ne revêts qu’une culotte et un t-shirt. Je me traîne jusqu’au salon où les contractions continuent de plus belle. J’ai très mal à présent.

Je papote par sms avec mon homme mais je me dis que ça va peut-être s’arrêter.

10881590_10205641106686004_7901684866275273883_n

2 heures du matin, j’ai des pertes. Mais de grosses grosses pertes. Je me lève et là, ça coule. A chaque contraction, ça se met à dégouliner! Comme si j’avais mes règles abondantes +++++++ .

Au bout de quelques minutes, ma culotte est trempée à essorer! Je l’enlève et mets une serviette entre les jambes. Je me balade en canard dans tout l’appartement. J’appelle mon homme  » chéri? J’ai perdu les eaux, dépêche toi!!!! »

Ensuite, j’appelle ma mère. Je ne peux pas rester seule. J’ai peur d’accoucher à la maison, que chéri n’arrive pas assez vite…

3 heures : chéri est là. Je choppe mes affaires, un sachet poubelle pour mettre sous mes fesses pour pas bousiller la titine ( je pense même à nourrir les chats) et hop en voiture!!!!

Là par contre, je douille… Je douille tellement que je pers conscience sur la route.

10502515_10205269039664561_931178116584243646_n

Arrivés à la mat’ , on m’examine pendant que chéri gare la voiture.

Dilatation à 7 cm !! Je n’ai pas douillé pour rien!!!!

On m’installe, je douille. On essaye de pousser, je douille. Je pousse dans le vent, j’ai pas envie de pousser. Et pour cause, Bébé regarde les étoiles, je douille.

On appelle le gynéco, il regarde, je pousse, je douille. Il me dit qu’on allait poser la péri, attendre et utiliser un instrument pour m’aider, je douille.

On pause la péri, je ne douille plus. AMEN!!!!

1 heure passe, je redouille et j’ai envie de pousser. Je me retiens mais à chaque contraction, ça pousse.

Je douille, je douille, je douille. La péri n’aura fonctionné qu’une heure. 

Le gynéco arrive, m’installe et m’explique que ce sera sans doute les forceps. Et là, j’ai peur, je douille.

On pousse et il voit qu’une ventouse sera suffisante. J’ai mal.

Je pousse tout le temps car l’envie de pousser est là tout le temps. Je pousse, il tire, j’ai mal, je crie.

J’ai tellement mal, jai l’impression que rien n’avance, qu’on me déchire le bas et que je fais tout ça pour rien, je douille.

Je crie que je n’y arriverai pas, tout le monde m’encourage et quelques minutes plus tard, il est là. Mon tout petit est là!!!  Le gynéco me le pose sur le ventre, je n’ai plus mal. Je fonds. Je ne pleure pas, pas une larme mais mon coeur explose. Je suis perdue. J’ai imaginé cette scène toute ma vie et là voilà, là.

J’ai mal, le gynéco fait sortir le placenta et me recouds. J’ai mal mais je me concentre sur mon fils, ma merveille.

Mon homme est là, il le regarde, il ne dit rien.

Je demande à mon homme s’il est beau, il me répond que c’est le plus beau de tous les bébés. Je suis aux anges.

10714691_10152720117217410_1082681298_n

Le papa lui, était fier, fatigué, mais fier. Et moi, j’étais dans un autre monde.

10720953_10152720117042410_106148588_n 10482191_10205052905581344_6828376502327662115_n

Voilà le plus beau jour de notre vie. Voilà notre rencontre avec notre petit bout ❤

4 réflexions sur “Parce que j’aime les récits d’accouchement…

  1. 7 cm sans péridurale puis la fin sans péridurale, chapeau… 🙂
    Effectivement cela ne se passe jamais comme on l’avait imaginé, mais la fin est toujours belle heureusement ! Moi aussi j’aime beaucoup les récits d’accouchements et le tien est très bien écrit 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup!!! Oui 7 cms + la fin sans péri, c’était hardcore!! J’ai mis du temps avant de me dire que finalement c’était pas un si mauvais accouchement que ça!!! Personne ne pouvait me parler d’un deuxième, je ne voulais plus jamais accoucher de ma vie!!!!! Et maintenant, j’ai hâte de remettre le couvert!!! 🙂

      J'aime

  2. Pingback: Vos récits [ Concours Inside] | Le journal d'une famille ordinaire

  3. Pingback: Accoucher sans péridurale | Le journal d'une famille ordinaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s